EDGÄR · Vendredi 24 juin · Electro-pop

EDGÄR-2.jpg

Après deux EP remarqués (Persona en 2017 et Walking into heaven en 2020) et plus de 150 concerts à travers la France, Edgär dévoile son 1er album Secret. Musicalement très riche, on retrouve sur cet album la pop solaire de “The ligths”, la folk acoustique pur jus de “Dead End” ou encore le classicisme de la chanson française avec “Réveille-moi”.

 

L’ensemble des thèmes de l’album évoquent des moments de vies, des émotions ou des ressentis racontés par Ronan à Antoine. Des choses trop lourdes à garder pour soi et confiées à un ami. Des secrets.

C’est le fil rouge de cet album. Des heures de discussions pendant plusieurs années qui donnent au final 9 chansons. Dans cet album, on danse sur de la mélancolie avec « Nuit » et on chante ses peines passées sur Sable Blanc. On se questionne beaucoup sur soi, sur son avenir. Puis on lâche prise.

Sur Dictators, titre electro-pop ravageur, Edgär oppose la douceur d’un monde intérieur à la violence de l’extérieur. Perdu mais protégé dans son introspection, le duo décide de détourner le regard du monde réel

pour ne pas voir qu’il brûle. Cette dualité, forte chez Edgär, se retrouve dès la première écoute du titre. Un morceau aussi violent que dansant.

 

Dans le clip éponyme, le duo se change en peluche géante et danse sur les vestiges du passé pour illustrer cette dualité. Edgär n’a pas changé la face du monde, mais pendant 3 minutes et 40 secondes, il nous a permis de nous évader.

 

Edgär, un nom unique pour un duo, composé de l’extraverti Antoine et du romantique Ronan. Tous deux font leurs armes sur la scène amiénoise : Antoine dirige énergiquement son groupe de Rockbidule, Ronan exerce ses talents de compositeur au sein de son groupe de Popytruc. Inéluctablement, c'est lors d'un concert que ces deux univers entrent en collision. Antoine est frappé par les qualités d’écriture de Ronan, et une idée un peu folle commence à germer dans son esprit. Au fil des discussions, les deux garçons apprennent à se connaître et tissent une amitié solide. Edgär prend vie.

 

Ils découvrent avec enthousiasme que leurs échanges passionnés sur leurs influences les ramènent, inlassablement, sur les mêmes rivages brumeux de la pop britannique. C’est d’abord la guitare qui permet

à ces deux voix de s’apprivoiser et de s’harmoniser sur des morceaux pop entêtants. Quand la voix du romantique s'allie à celle de l'extraverti et que seule reste la justesse d'interprétation d'une sensibilité assumée.

 

Persuadés que la singularité de leur projet se trouve au-delà de leurs zones de confort respectives, la guitare se mélange alors, doucement, aux arrangements électros. Air, Alb, Alt-J, la liste des références

musicales est longue. Résumons cela ! Edgär c'est le songwriting de Simon, les harmonies de Garfunkel et la french touch de Phoenix le tout pour annoncer une electro/pop élégante.

C'est maintenant une certitude : leur différence fera leur force, leur complémentarité dans leur projet.

A découvrir sans plus attendre dans leur 1er album SECRET, le 1er avril 2022.